Jusqu’à présent, il n’y avait pas beaucoup d’interactions entre Matthieu et les autres enfants. Il pouvait jouer à côté d’eux, plutôt facilement, cherchant leur compagnie ainsi, mais il n’essayait pas franchement de communiquer ou de trouver un terrain de jeux commun.

C’est quelque chose qui a changé cette année. Matthieu cherche toujours la compagnie des enfants et des adultes, mais il a aussi trouvé quelques moyens d’échanger avec les autres enfants, notamment avec son petit frère Julien:

  • À l’école, il va chercher les autres enfants et les attrape par les épaules pour jouer au petit train,
  • À la maison, il lance quelques jeux stéréotypés avec son frère, par exemple, il chante et son frère lui répond (généralement de se taire, hu hu, mais ça les amuse tous les deux), ou bien ils courent ensemble d’un bout à l’autre de la maison, ou bien ils réussissent même parfois à se tolérer et à jouer ensemble à un même jeux (circuits de train ou de voitures).

J’essaie généralement d’éviter tout ce qui pourrait être considéré comme stéréotypique, mais je les laisse parfois faire, car je voudrais privilégier les quelques échanges existant entre eux, en espérant qu’ils s’étendront à d’autres activités au fur et à mesure.

Votre enfant autiste a-t-il trouvé des terrains d’entente et de jeux avec ses camarades de classe, ou sa fratrie? Parlez-nous en dans les commentaires de l’article.