Communication difficile mais bien présente

Après la grande victoire de la propreté, un des grands challenges restants pour Matthieu, c’est d’arriver à communiquer. Maintenant qu’il sait manger seul, aller aux toilettes seul, et que nous entamons l’habillage et l’hygiène, petit à petit, je sais que la prochaine étape gigantesque à franchir sera la parole.

Petit à petit, j’essaie de lui donner des astuces pour communiquer ce dont il a besoin:

  • Il a appris beaucoup de mots depuis ses deux ans, mais ils tournent tous autour de ses envies (nourriture, besoins physiques, divertissements). Par exemple, il sait me demander sa nourriture de préférence, ou me dire qu’il veut passer aux toilettes, ou bien me signaler qu’il veut jouer à la console.
  • Il communique aussi par les gestes. Le pointage du doigt est bel et bien là, il s’en sert autant pour désigner un objet ou un aliment qu’il convoite, que pour me signaler, par exemple, qu’une de ses dents bouge.
  • Il communique par lettres, surtout par rapport à tout ce qui est technologique. Il va nous faire naviguer dans les menus du lecteur vidéo en nous donnant la première lettre du dessin animé qu’il veut voir (M pour Monstres VS Aliens, R pour Raiponce, F pour Fantasia 2000). J’insiste depuis peu pour qu’il dise le nom du dessin animé, et je prévois ensuite de lui faire dire « je veux voir… » et « s’il-te-plait » (la politesse, c’est important).

Je travaille désormais aussi la communication par l’écriture. Je me dis que si j’arrive à lui apprendre à écrire, et par là même à lire, il va pouvoir élargir sa compréhension du monde qui l’entoure, puisqu’il est très bon visuellement, mais qu’au niveau de l’écoute et de l’attention il a parfois de grosses difficultés à s’adapter.

Communication difficile mais bien présente

Communication difficile mais bien présente

La psychomotricienne de Matthieu a beaucoup travaillé la compliance, l’acceptation de l’écrit, la tenue du stylo, et c’est sur ses bons conseils que je tente de structurer l’espace graphique en proposant à Matthieu des cases dans lesquelles écrire. On voit tout de suite la différence entre un mot dans un espace structuré, et un mot « libre » – mais je trouve qu’il ne se débrouille pas mal, et ses lettres sont relativement aussi grosses les unes que les autres.

Du coup, je profite de ses demandes pour lui faire écrire les mots, les décomposer avec lui, et les lui faire répéter. La nourriture reste un renforçateur et un motivateur puissant pour Matthieu, mais il n’en abuse pas.

Et vous, comment travaillez-vous la communication avec votre enfant autiste? Avez-vous des questions, ou bien des trucs et astuces à partager avec nous?

6 Comments

  1. Voila un article qui me fait mal, pas parce que j’en veux a toutes les mamans qui ont le temps, et l’enseignement de faire cela mais bien parce que l’on vit dans un systeme de m****** ou si t’es seule avec plusieurs enfants et que tu doit bosser t’as pas le temps et comme tu doit faire suivre ta fille en liberal à tes frais, entre le boulo, les aller et retour journaliers chez les intervenants …. quand tu rentre tu laisse ton enfant dans un coin et t’enchaine ton rôle de mére au foyer …… Stimulation 0 et pourtant Lilia a tellement de capacités ….

  2. Nouvel exercice pour mathilde :
    j’ai plastifié un alphabet que j’ai imprimé, et plastifié chaque lettre seule : but de l’exo, mettre les lettre sur l’alphabet en la nommant et dans le bon ordre.
    Support visuel : j’apprend les mots et les chiffres (comptons jusqu’à 10 – agitateur de neurones 3/5 ans. )

  3. Bonjour,
    Lynda je vous comprends tout a fait, c’est terrible de se dire qu’en France on est totalement délaisses et la culpabilité des parents est vraiment importante, a chaque moment passe sans travailler avec mon fils, je culpabilise de me dire qu’on perd du temps et que je devrais le faire bosser au lieu de faire autre chose…j’ai du aussi arrêter de bosser mais je sais que ce n’est pas possible pour tout le monde..ne pouvez vous pas vous faire aider par un éducateur spécialise extérieur qui viendrait quelques heures par semaine?
    Pour nous pas vraiment de « trucs », on essaie de le faire parler au maximum, au départ quand il n’avait pas la parole, j’avais fais des pictos de tous ses dessins animes, qu’il pointait, maintenant ça sert de support mais on insiste pour qu’il dise le nom du dessin anime en entier. Maintenant, pour ce qui est des commentaires, c’est vraiment au quotidien qu’on essaie de le faire parler, a l’exterieur surtout, dans la voiture: « qu’est ce que tu vois? »  » je vois… », on essaie de lui apprendre a dialoguer en lui faisant répéter des réponses, et il apprend aussi beaucoup avec des dessins animes interactifs comme Dora ou « umi zoomi », assez énervants, mais il répète souvent des séquences de ces dessins animes dans des situations adaptées.
    Pour l’écriture on n’en est pas encore la, mais on lui apprend l’alphabet avec la chanson de l’alphabet et en montrant les lettres sur un poster en meme temps, et il commence a repasser des lettres avec un stylo effaçable sur des livres effaçables conçus pour. Sur l’ipad il y a aussi des applications très bien faites avec notamment l’une d’elle qui montre un train qui avance suivant une lettre et qu’il faut suivre, mon fils qui adore les trains apprécie assez. Il y en a d’autres vraiment bien faits, aux Etats Unis c’est souvent employé et je pense que ça peut etre un outil très intéressant.

  4. Pour nous ,c’est avec les pictos qu’il a fait des pas de geant au niveau langage.Il construit des phrases avec,et une fois qu’il les a assimilees il n’utilise plus la bande phrase…Et l’apprentissage des emotions lui a ouvert une comprehension de ses emotions et des autres,donc moins de frustration….

  5. Merci Céline, j’avais prise une intervenante à domicile pendant un temps mais malheureusement mon complément 4 ne me permet pas de la garder … Je veux bien les noms des applications sur IPAD Lilia en a déja mais ne s’y interresse pas trop, un peu trop compliquée je trouve. Sinon je lui est acheter des ardoises livre pour les chiffre et les formes mais avec moi le travail et pénible et se braque et moi je suis fatiguée dons pas patiente ….Elle a le PECS qu’elle sait utilisée mais aujourd’hui je demande plus, fini l’etiquette qu’elle me jete dans la main je reclame au minimum le regard voir le mot qu’elle connait trés bien, a son autisme, s’ajoute un véritable caractère de cochon ;))

  6. merci nat pour cet article.

    Florentin connait son alphabet il adore les lettres. Commence tout juste à comprendre que deux sons font une syllabe. Mais il a du mal à comprendre le sens de la lecture….

    Céline ton application serait très intéressante pour lui. En plus il adore les trains….

    Il se braque beaucoup et refuse bien souvent de lire ou de faire les exercices. On lui fait dessiner des ponts, et surligner des lettres en pointillés… Le seul moteur que j’ai trouvé est une balade en rer….;)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>