Je me base sur les programmes scolaires pour apprendre à Matthieu les compétences nécessaires pour son instruction. Voici quelques idées pour faciliter les apprentissages de votre enfant autiste.

Commencer par quelque chose de simple

Pour motiver votre enfant à travailler, et pour lui donner le goût de la réussite, vous pouvez lui proposer des activités simples pour débuter l’instruction. Ainsi, il viendra s’asseoir pour travailler avec vous avec plaisir.

Reprendre les cours depuis le début

Cela peut paraître futile, mais parfois votre enfant autiste peut avoir des lacunes dans certains domaines de compétences. Ils font souvent bien illusion, et c’est peu facile pour nous autres simples parents, qui ne sommes ni éducateurs ni psychologues, de le réaliser. Repasser sur tous les apprentissages pour faire un genre de « bilan » de votre enfant est judicieux, et vous permettra de lister tous les domaines où il va falloir insister.

Retravailler certains exercices

Il est nécessaire d’adapter certains exercices pour que votre enfant autiste puisse avancer dans les apprentissages. Parfois, c’est simplement décortiquer et faire exprès de découper chaque étape pour qu’il puisse comprendre le cheminement. D’autres fois, c’est tout simplement donner à un exercice une application pratique (compter de l’argent pour acheter quelque chose au lieu de faire des mathématiques abstraites, par exemple).

Utiliser d’autres supports

Le cahier, c’est chouette, et si vous faites l’instruction en famille, vous aller probablement vouloir garder des traces du travail effectué, afin de pouvoir le présenter lors des vérifications. Mais on peut aussi utiliser du matériel à manipuler, ou un tableau blanc. On peut dessiner des exercices, au lieu de les écrire. On peut essayer de trouver des utilités à l’exercice fait dans le cadre de la maison. Pour que la vérification tienne compte du travail fait à ce moment-là, une photo ou une vidéo peut faire l’affaire. Une note en marge du cahier expliquant l’exercice fait et l’effet que ça a eu sur l’apprentissage, aussi.

Rendre les apprentissages le plus ludique possible

Cela va des félicitations à un système de récompenses, à tout simplement une idée de jeu qui utilise ces compétences lors de son déroulement. Un enfant apprend mieux en jouant qu’en s’ennuyant—si seulement mes profs de l’époque l’avaient compris! 😉

Quelles autres méthodes de travail utilisez-vous? Avez-vous des trucs et astuces à partager avec nous? N’hésitez pas à le faire dans les commentaires!