Je vous livre aujourd’hui un texte à propos des Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), écrit par Véronique, la maman de Nicolas. Suivez ses prochains articles sur le blog d’Autisme Infantile, qu’elle a récemment rejoint pour témoigner de sa vie avec son fils autiste.

AVS: Amour Volonté Soutien

Je voudrais témoigner toute ma sympathie et féliciter toutes les AVS de France et de Navarre pour leur soutien sans qui nos enfants ne pourraient pas goûter aux « joies de la scolarité », et nous, mamans, à un petit moment de shopping…

AVS: Amour Volonté Soutien (ou Séduction comme vous voulez). Ce sont pour moi les qualités essentielles pour une auxiliaire de vie scolaire. Et c’est toujours ce qui s’est produit avec mon fils de 10 ans. Nous en avons connu trois; trois jeunes femmes avec beaucoup d’amour (c’est facile avec mon fils), de volonté (les conditions de travail n’étaient pas forcément au rendez-vous) et de séduction pour amadouer mon fiston qui, à l’époque, était une vraie tornade.

Parce que malgré leurs bienfaits pour nos bouts de choux, les AVS ne sont pas réellement reconnues. Leurs contrats sont précaires. Je déplore que leurs fonctions ne soient pas pérennisées. Ce n’est pas un mystère, nos enfants n’aiment pas le changement et je pense que c’est également le cas si l’on sort du champ autistique. Chaque année, ou presque, un nouveau visage, une perte de temps pour que la relation entre l’enfant et l’adulte s’établisse. Dans la CLIS de mon enfant, chaque année quelques enfants pleurent parce que leur AVS chérie doit partir; chaque année, l’institutrice perd du temps à recruter.

AVS: à vous sans qui l’intégration serait, il faut être honnête, quasi impossible… Merci.

Véronique

Les Auxiliaires de Vie Scolaire sont essentielles pour la bonne intégration de nos enfants autistes en milieu scolaire. Pour qu’elles soient reconnues, formées, encouragées, et qu’elles puissent suivre nos enfants tout au long de leur scolarité!

Racontez-nous dans les commentaires les beaux traits des AVS que vous avez connu, les bons souvenirs que vous en gardez, et les choses qui vous manquent depuis qu’elles ne suivent plus votre enfant.