Faustine, la psychomotricienne de Matthieu, lui fait travailler la psychomotricité fine en lui proposant un jeu où il faut visser et dévisser des vis et des écrous en plastique colorés.

Ce genre de jeu est utile pour maîtriser les gestes usuels et les actions fonctionnelles (dans ce cas, ouvrir un bocal ou une bouteille, par exemple). Cela aide Matthieu à travailler sa coordination musculaire.

Mais Faustine profite de ce jeu pour corriger ou améliorer d’autres aspects des troubles autistiques de Matthieu:

  • le flapping: Matthieu fait du flapping quand il est content ou bien quand quelque chose tombe, ce qui le stimule visuellement. On voit qu’il fait beaucoup d’efforts pour se contenir les premiers temps. Quand il n’arrive plus à s’empêcher de le faire, Faustine le reprend gentilment. Voir aussi les articles: Signe de TED: Le flapping et Important: réduire les rituels au maximum.
  • la rigidité sur les couleurs: Matthieu a tendance à vouloir faire des paires de couleur vis/écrou. Cela devenait un peu une obsession, donc Faustine le bloque en le devançant et en désapareillant les couleurs sur certains éléments.
  • la prise en main correcte des éléments: Faustine l’incite à ne pas en prendre plusieurs à la fois, et à avoir un positionnement correct des mains et des doigts.
  • la constance: Faustine lui apprend qu’on termine ce qu’on a commencé, qu’on range ce qu’on a sorti quand on a fini une activité, et qu’on ne s’éparpille pas.
  • rester assis le plus possible: c’est très important que Matthieu apprenne à rester assis pendant les activités si on veut qu’il s’intègre à l’école.
  • accepter que chacun ait son tour: c’est assez dur pour Matthieu, qui généralement n’aime pas quand on touche ses jouets en même temps que lui. Il apprend ainsi la patience, le tour de rôle et le respect des règles.

Chose amusante, à un moment donné Matthieu crie « AOUET' » en tapant sur les portes du placard de la salle de psychomotricité. Au départ, je n’ai pas fait le rapprochement, mais en l’entendant plusieurs fois répéter ce mot, et en le revoyant faire en vidéo par la suite, j’ai compris: il doit être en train de repenser au dessin animé La Belle et la Bête de Walt Disney, où les villageois prennent un bélier pour enfoncer les portes du château de la Bête. « AOUET' » veut en faire dire « Tuons la bête »!

Matthieu prend même une vis pour s’en servir comme bélier sur les portes du placard! Par contre, je ne sais pas pourquoi il pense à cela à ce moment-là. Des idées, quelqu’un?