Extrait d’une conférence de Jean-Robert Rabanel—De quoi parlons-nous quand nous disons « autisme? » à l’Institut du Travail Social de la Région Auvergne, le 11 avril 2013.

Jean-Robert Rabanel est psychiatre psychanalyste au CTR de Nonette, établissement accueillant des autistes et psychotiques. Nonette appartient au RI3, réseau lacanien qui réunit 3 institutions membres:

  • l’Antenne 110 de Bruxelles,
  • le Courtil de Leers-Nord,
  • le Centre Thérapeutique et de Recherche de Nonette,

et 5 institutions membres associés:

  • le Prétexte en Belgique,
  • Podensac,
  • l’Ile verte,
  • la Demi-lune, à Bordeaux,
  • l’hôpital de jour d’Aubervilliers.

Ces institutions ont pour stricte orientation thérapeutique la psychanalyse lacanienne telle que enseignée à l’Ecole de la Cause Freudienne dirigée par Jacques-Alain Miller, gendre de Lacan.

Voilà à nouveau la preuve de l’incompétence des institutions bourrées de psychanalystes, pour ne pas dire—mais si, disons-le, soyons fous—de la maltraitance qu’on y trouve envers les personnes autistes.