Dans le cadre de la série sur les travaux pratiques à faire en partenariat avec votre orthophoniste, je vous propose des exercices à faire pour aider votre enfant autiste à accéder à la compréhension et la communication. En travaillant avec lui, vous pourrez le rééduquer petit à petit et le faire progresser.

Nous avons travaillé précedemment à la réaction au son de la voix. Pour que votre enfant puisse accéder à la communication, cela aide si il réagit au son de la voix de son interlocuteur et le cherche du regard. Jusqu’à présent, nous avons travaillé dans son champ de vision, mais il est temps de compliquer les choses.

On s’y met!

Il vous faut refaire les exercices précédents, mais en vous plaçant hors de son champ de vision. Complimentez-le s’il vous cherche du regard ou s’il tourne la tête vers vous.

Exiger son attention avant d’agir

Dorénavant, avant de faire quoi que ce soit pour votre enfant ou avec lui, vous allez attendre qu’il croise votre regard. Au moment de lui donner à manger, de le sortir du lit ou de la voiture, au moment de lui donner son bain, toutes ces routines qu’il connait bien, parlez-lui. Posez-lui des questions, racontez-lui ce que vous allez faire. Attendez qu’il vous regarde avant de procéder normalement aux activités.

Il faut que ça soit plus gratifiant de vous regarder que d’éviter votre regard. Il y a deux manières d’y parvenir, selon le caractère de votre enfant. S’il est friand de renforcements, faites-en des tonnes à chaque fois qu’il croise votre regard dans cette situation. S’il est plus sensible à la frustration, jouez sur le fait qu’il doive attendre pour des activités qu’il aime pour l’habituer à croiser votre regard.

Cela va être difficile au début, car votre enfant souhaite probablement éviter votre regard au maximum (du moins, c’est le cas pour beaucoup d’enfants autistes). La seule manière d’y arriver, c’est de ne pas céder et de faire cela tout le temps jusqu’à ce que ça devienne automatique pour lui. Si vous laissez tomber, votre enfant comprendra qu’en étant plus tête de mule que vous il obtient ce qu’il veut sans faire d’effort de communication, et cela sera encore plus difficile de l’aider à accrocher le regard par la suite. Alors tenez bon! 🙂

Et rappellez-vous: la frustration n’est pas une torture, vous n’êtes pas en train de maltraiter votre bout de chou. Tout ça, c’est pour son bien!