Dans le cadre de la série sur les travaux pratiques à faire en partenariat avec votre orthophoniste, je vous propose des exercices à faire pour aider votre enfant autiste à accéder à la compréhension et la communication. En travaillant avec lui, vous pourrez le rééduquer petit à petit et le faire progresser.

En temps que parent d’enfant autiste, vous allez sans doute réaliser, si ce n’est déjà fait, que les routines sont une partie très importante de la vie de nos enfants. Il y a de bonnes et de mauvaises routines, et vous allez probablement passer beaucoup de temps à stopper les routines envahissantes dans les années à venir.

Les bonnes routines sont importantes à garder, elles aident à apporter une structuration dont nos enfants autistes ont besoin. Cela les rassure, et cela permet aussi de prendre de bonnes habitudes.

Nous allons partler aujourd’hui de l’anticipation de ces bonnes routines. C’est quelque chose que vous allez devoir observer chez votre enfant, et il vous faudra renforcer régulièrement à chaque fois que vous vous rendez compte que votre bout de chou arrive à se familiariser avec ce qui va se passer par la suite.

Travaux pratiques pour les parents

Il va vous falloir instaurer des routines dans votre quotidien, afin que votre enfant puisse s’y familiariser. Faites attention à réfléchir si ce sont de bonnes routines (que vous souhaitez que votre enfant garde par la suite) ou si ce n’en sont pas, car une mauvaise routine est difficile à oublier pour nos enfants.

Cherchez à utiliser les mêmes mots, les mêmes gestes lors des activités de la vie courante comme le repas, l’habillage, le coucher, etc. Montrez-lui les mêmes objets familiers, utilisez la même musique, laissez-lui le même jouet dans son lit… Tout ce qui peut apporter une routine à votre enfant. Cela lui amène une structure rassurante, et cela va vous permettre de passer à la deuxième phase de l’anticipation des routines: l’observation.

C’est probablement quelque chose que vous faites déjà naturellement, mais soyez dans l’observation de ces routines pour voir si vous pouvez en rajouter, ou en supprimer si elles sont mauvaises.

Observation

Il va vous falloir observer et jauger l’anticipation de votre enfant par rapport aux routines. Les comprend-t-il toutes? Réagit-il de manière appropriée? Un bon example de routine non assimilée est lorsque votre enfant pleure parce qu’il ne comprend pas ce qu’il va se passer.

Voici plusieurs choses à observer, mais il y en a des dizaines dans votre vie de tous les jours:

  • Lorsque vous le couchez, votre enfant prend-t-il son doudou habituel et s’allonge-t-il sous sa couette?
  • Lorsque vous amenez un plat à table, votre enfant comprend-t-il que l’on va lui donner à manger?
  • Lorsque vous vous arrêtez en voiture, cherche-t-il à en descendre avec vous?
  • Lorsque vous le portez pour le mettre dans son bain, raidit-il son dos pour que vous le preniez?

Toutes ces observations vont vous permettre de savoir si une routine est acquise ou pas. Lorsque votre enfant fait une réaction que l’on attend de lui, félicitez-le en reforcez-le afin qu’il associe cette réaction à quelque chose de bien pour lui. Petit à petit, il la fera de manière normale et cela va l’aider à comprendre ce qu’on attend de lui.

Avec le temps, les connexions dans le cerveau vont se multiplier et il sera plus à même de savoir comment réagir à des actions faites par des personnes extérieures. Plus il travaille l’anticipation avec vous, plus il sera armé pour la vie en société à l’avenir.

Avez-vous d’autres exercices à partager avec nous pour aider l’enfant à anticiper les routines? Partagez dans les commentaires!