La prise en charge orthophonique précoce pour les enfants autistes est indispensable. Moi-même au départ je n’avais pas très bien compris pourquoi: je pensais que l’orthophonie servait surtout à corriger des défauts de prononciation—et je sais que je ne suis pas la seule à m’être demandé à quoi servait des séances d’orthophonie pour un enfant autiste qui ne parle pas.

Rééduquer la communication

Le déficit des interactions sociales et de la communication verbale de l’enfant autiste peuvent empêcher de se développer le langage. Dans le cas de l’autisme, l’orthophonie ne sert pas à rééduquer un langage (qui est généralement non-existant), mais à rééduquer la communication.

Petit à petit, l’orthophoniste se base sur les intérêts de l’enfant autiste pour l’amener à diversifier ses moyens de communication.

Source: La prise en charge orthophonique précoce de l’autisme

Inventorier les difficultés à s’alimenter

Oui, vous avez bien lu. L’orthophoniste est celui qui va remarquer s’il y a des difficultés à mastiquer, à déglutir, et se rendra compte si l’enfant autiste a une hyposensibilité ou une hypersensibilité au goût.

Il existe diverses rééducations pour aider l’enfant à mieux s’alimenter, dans le cadre d’un projet de soins avec la famille et une équipe pluridisciplinaire.

Source: Autisme, comportement alimentaire et orthophonie

Il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’orthophonie dans la prise en charge pour la rééducation de l’enfant autiste non verbal. Grâce à notre orthophoniste, Matthieu a commencé à parler à l’extérieur de la maison, il a appris à montrer du doigt, on a pu comprendre ce qu’il fallait faire pour qu’il boive au verre sans s’étouffer, etc.