Pour ceux qui ont plus d’un enfant, comme nous, il y a possibilité d’utiliser la bonne influence que peut avoir l’enfant neurotypique pour son frère, en essayant d’unir la fratrie et de valoriser tous les enfants.

Chaque réussite de chaque enfant est la réussite de tous

Quand un des enfants, qu’il soit neurotypique ou neuroatypique, réussit quelque chose, il faut que cela soit la réussite de toute la famille. Encouragez-les à s’applaudir les uns les autres et à se féliciter.

Encourager l’imitation chez l’enfant autiste

Pour aider l’enfant autiste à apprendre à imiter, pour l’aider aussi à apprendre de nouvelles choses, rien de mieux que de tout faire en groupe. Que ce soit apprendre à se laver les mains, à faire pipi dans les toilettes à l’école, de travailler une activité de motricité fine, si tout le monde s’y met, ça sera plus facile pour l’enfant neuroatypique.

Donner des missions à ceux qui en sont capables

Quand ils sont jeunes, les enfants adorent rendre service et qu’on leur donne des missions. Par exemple, quand nous allons voir ma nièce et mon neveu, je leur demande de dire à Matthieu de ne pas flapper, ou de me prévenir s’il allume et éteint une lumière en dehors de mon champ de vision. Ils sont très heureux de faire ça, ça les fait se sentir importants et ils savent que ça me fait plaisir.

Unir la fratrie

En unissant la fratrie, chaque enfant peut à son tour être encouragé, félicité, et avoir une utilité dans la vie familiale. Au lieu de leur demander de participer aux tâches ménagères, par exemple, vous pouvez leur demander d’aider leur frère ou soeur autiste à progresser, participant ainsi à la bonne marche de la famille.