Autisme Infantile (3)D’ici septembre (je croise les doigts—je ne veux même pas vous raconter toutes les embûches et les retards auxquels on s’expose quand on fait construire une maison), nous devrions emménager dans notre toute nouvelle maison, à une heure de route de là où nous vivons maintenant. Autant dire que le changement va être drastique. Pour notre fils, qui n’a jamais connu que notre appartement actuel, cela risque d’être un gros changement plutôt perturbateur.

Alors que faire, que prévoir pour que ce déménagement se passe le plus sereinement possible?

Amener son enfant visiter la nouvelle maison

Il peut être judicieux d’amener votre enfant visiter la nouvelle maison (ou le nouvel appartement) avant d’y emménager. Mais je pense qu’il n’est pas judicieux de l’y amener trop à l’avance, afin de ne pas créer une obsession par rapport à cela.

La semaine dernière, pour la première fois depuis deux ans que notre maison est en construction, nous avons emmené nos fils pour visiter l’intérieur. Nous leur avons fait voir leurs chambres, nous leur avons expliqué qui dormirait où, nous leur avons fait voir le jardin dans lequel ils pourront gambader, et nous allons leur en parler régulièrement jusqu’à ce que le moment d’y emménager arrive.

Si jamais vous allez dans un appartement, et qu’il est difficile de le lui faire visiter parce qu’il est encore occupé, demandez à prendre une photo des pièces pour les lui montrer et lui en parler. Visitez le quartier avec lui et montrez lui les lieux qu’il fréquentera (parc, école, cabinet d’orthophonie, etc.).

Éviter d’arriver le soir

Laissez-lui peut-être le temps de bien s’approprier les lieux pendant la journée. Si vous n’arrivez que le soir, il risque d’avoir du mal à aller se coucher dans un lieu inconnu.

Préparer un kit de survie

Histoire de ne pas chercher, le premier soir, dans la panique, où peut bien s’être caché tel ou tel objet qu’il apprécie, faites un carton rempli de choses qu’il aime afin qu’il retrouve un peu de son ancien chez-lui dans sa nouvelle chambre. Mettez-y son doudou s’il en a un, préparez un lecteur avec ses chansons préférées, réarrangez son lit et ses meubles dans la position qu’ils avaient dans son ancienne chambre… Tout ce qui peut l’aider à faire une transition en douceur!

Faire un tableau avec des photos

Vous pouvez faire un collage de photos avec votre ancien domicile: photos de sa chambre, de la cuisine, du salon, etc. Vous pouvez aussi mettre à côté un collage de photos du nouveau domicile, pour qu’il puisse s’y familiariser (et mieux encore: le lui donner avant le déménagement, afin qu’il retrouve des lieux « familiers »).

Vous pouvez aussi faire un tableau d’équivalences, qui montre quelle pièce remplace quelle autre: l’ancienne et la nouvelle cuisine collées à côté, son ancienne et sa nouvelle chambre, etc.

Faire que le déménagement soit associé à quelque chose de bon

Je sais combien il peut être pénible de déménager, et que le temps reste compté, mais si vous pouvez faire une activité qui lui plait tout particulièrement ce jour-là, ça l’aidera à supporter tous ces changements.

Vous pouvez par exemple ramener son gateau préféré pour le manger le soir, ou lui offrir un nouveau jeu qu’il convoite depuis longtemps, etc. Vous pouvez aussi lui promettre une belle promenade le lendemain dans un lieu qu’il apprécie (zoo, parc, etc.) en insistant sur le fait (même si ça n’est pas tout à fait vrai) que c’est grâce à ce déménagement et ce nouveau domicile que vous allez pouvoir faire cette activité.

Ressortir des jouets cachés

Là, c’est un peu pourri comme astuce, mais vous allez comprendre. Un mois auparavant, vous vous arrangez pour planquer certains jouets: quelques uns qu’il aime, quelques autres, et puis tant qu’à y être rajoutez-y quelques babioles pas trop chères qui vont l’intéresser.

Laissez-le découvrir lors de votre arrivée ce carton au milieu de sa chambre, avec un peu de chance cela va l’occuper pendant un bon moment et il oubliera d’être stressé par le déménagement et la transition. Laissez-le mettre un peu le désordre les premiers jours, c’est pas trop grave si ça l’aide à trouver ses marques.

Voici les quelques idées que j’ai eues à propos des déménagements. Et vous, avez-vous d’autres astuces? Avez-vous déménagé récemment? Comment s’est passée la gestion de la transition pour votre enfant? Partagez vos témoignages dans les commentaires.