Archives AI (4)Je vous parlais l’autre jour du carnet de bord, pour noter au jour le jour les progrès de votre enfant face à l’autisme, et pouvoir revenir sur ces notes plus tard pour avoir une vision d’ensemble. Mais un autre carnet important est le carnet de liaison.

À quoi sert le carnet de liaison?

Le carnet de liaison est un moyen simple de communication entre les diverses équipes qui s’occupent de votre enfant. Il va « tourner » entre son pédopsychiatre, son orthophoniste, son psychomotricien, sa maîtresse, son AVS, etc.

Alors que jusque là je servais moi-même de carnet de liaison vivant, en faisant passer les informations entre les divers intervenants de l’équipe thérapeutique de Matthieu, nous allons maintenant nous servir du carnet de liaison pour communiquer aussi avec l’école.

J’ai la chance d’avoir trouvé une équipe formidable pour Matthieu, qui se donne à fond et m’inclus tant que je le souhaite dans la prise en charge. Ils me font confiance pour relayer les informations entre eux (ils ne sont pas tous dans le même cabinet), et ont des contacts téléphoniques espacés.

J’ai remarqué qu’il est parfois difficile pour les autres de se fier aux parents pour donner les informations. Soit ils ont peur qu’on ne dise pas tout, soit ils ont peur qu’on mente. Il est donc important de faire régner la confiance en restant transparent dans la prise en charge et la scolarité de l’enfant.

Pourquoi est-il différent du carnet de bord?

Déjà, parce qu’il n’est pas toujours utile de dire tous les progrès de son enfant à tout le monde. On peut rester transparent et concis. Les intervenants auprès de votre enfant n’auront pas le temps de lire des pages et des pages de notes, et il ne faut pas vous empêcher d’écrire sur votre carnet de bord si vous en ressentez le besoin. Le carnet de bord est pour vous, le carnet de liaison est pour toute l’équipe.

Qu’est-ce qui va figurer sur le carnet de liaison? À quoi sert-il?

Dans ce carnet, tous les intervenants auprès de votre enfant vont écrire au fur et à mesure les progrès et problèmes qu’ils auront remarqué durant la semaine.

Prenons un exemple:

  1. L’AVS ou la maîtresse de votre enfant trouve qu’il fait beaucoup de flapping, ce qui l’empêche de faire correctement une activité.
  2. Un petit mot est inscrit sur le carnet de liaison, afin de mettre le reste de l’équipe et la famille au courant.
  3. À la maison, vous pouvez essayer de réduire au maximum cette stéréotypie, ou de la canaliser autrement.
  4. Le reste de l’équipe peut aussi travailler pour l’aider à faire les activités sans flapping, afin de l’habituer.
  5. Le reste de l’équipe thérapeutique peut fournir des solutions ou trucs et astuces pour aider la maîtresse et l’AVS.

Chaque intervenant auprès de votre enfant a un rôle et une approche bien particulière. En communiquant régulièrement ainsi, il va être possible à tous de recevoir et donner de l’aide aux autres, pour aider l’enfant à progresser.

Quels autres moyens de communiquer y a-t-il?

Vous pouvez rester le principal moyen de communication entre les équipes. Cela dit, personnellement, il m’arrive souvent d’oublier des choses, ou de ne pas savoir comment répondre à une question.  Tout cela fait perdre du temps, alors que lire et écrire dans le carnet de liaison ne prend que quelques minutes.

Un autre moyen très efficace, si tout le monde dans votre équipe est assez câlé en informatique, est de faire passer les informations par email.

Comment faites-vous pour la communication entre les diverses équipes?

Photo: My Messy Moleskine (par adulau)