Si vous êtes comme moi, vous passez énormément de temps en salle d’attente, car votre enfant fait plusieurs heures de thérapies par semaine—Matthieu a une heure et demie de psychomotricité, une heure et demi d’orthophonie et 3/4 d’heure de pédopsychiatrie par semaine, et son frère aussi. Vous imaginez donc bien que j’ai lu tous les magazines qui existent dans ces endroits, ainsi que plusieurs livres. J’ai aussi fini plusieurs petits jeux sur mon téléphone portable.

Que faire pendant ce temps, et surtout, que faire d’utile?

J’ai récemment commencé à travailler comme auto-entrepreneuse. J’écris des articles pour un blog de voyage, en plus d’écrire des articles pour Autisme Infantile, et de faire plusieurs petits boulots. Je me suis donc ruinée pour ce Noël, et je me suis offert un netbook. Cela me permet d’écrire pendant que j’attends, et de faire quelque chose d’utile. Comme cela, je suis libérée à la maison pour faire d’autres travaux (ménagers comme professionnels), ou pour me détendre un petit peu.

Vous est-il, vous aussi, possible de vous avancer dans votre travail pendant les heures passées en salle d’attente?

Il y a aussi possibilité de commencer un projet personnel, pendant ces heures d’attente. Quelque chose que vous adoreriez faire (écrire un bouquin, rattraper votre correspondance en retard, etc.). L’attente n’est pas une fatalité. Grâce à un investissement (mineur par rapport à ce que je gagne), je peux désormais bénéficier de 7 heures et demie de plus, chaque semaine.

Il est aussi possible de s’avancer sur des travaux administratifs, comme remplir les feuilles de remboursement des médecins (je ne sais pas vous, mais moi j’en ai toujours plein à remplir, et elles ont tendance à s’accumuler rapidement si je ne fais pas attention).

Qu’est-ce que vous feriez si on vous donnait sept heures et demie de plus chaque semaine? À quoi emploieriez-vous ce temps?