Calendrier de l'Avent de l'AutismeCet article fait partie de la série Calendrier de l’Avent de l’Autisme, où je vous propose des idées d’achats pour aider votre enfant à progresser pour l’année à venir. Prenez vos bonnes résolutions dès maintenant: il faut l’aider à devenir autonome dès l’année prochaine! 🙂

2 décembre:
La propreté

La propreté est une des premières choses à travailler chez l’enfant autiste, car c’est ce qui va lui permettre de devenir plus autonome, et de vous libérer du temps pour l’aider à faire d’autres apprentissages, au lieu de passer votre temps entre le changement de couche, les lessives, le nettoyage de caca au mur…

De plus, les couches, ça n’est pas donné! C’est un budget dans une famille, et quand en plus on est une famille touchée par le handicap, ou l’un des parents se retrouve souvent seul et/ou obligé de cesser son activité pour s’occuper de son enfant, on n’a pas les moyens d’entretenir une mauvaise habitude telle que celle-là.

Donc, tous à vos toilettes, et apprenez tous ensemble à vos enfants à devenir propres, sur le chemin de l’autonomie! 🙂

Livres

  • Autisme et autonomie à la maison: La propreté
    Apprendre l’autonomie à la maison et établir les bonnes routines quand on a un enfant autiste. Il y a plusieurs cas de figure où un enfant autiste peut avoir besoin de votre aide pour acquérir l’autonomie: vous ne touchez pas assez d’allocations pour pouvoir payer une prise en charge adaptée, vous ne trouvez pas de professionnel de la santé pour l’aider avec la méthode de votre choix, ou bien vous habitez dans un pays où il n’existe pas de prise en charge de l’autisme adaptée, et où votre enfant a peu de chances de progresser. Ou alors, tout simplement, vous avez envie d’agir, en parrallèle des intervenants de votre enfant, pour rendre votre enfant le plus autonome possible dans sa vie de tous les jours. Devenir autonome est une nécessité pour votre enfant pour lui éviter au maximum un internement à l’age adulte. Je vous propose donc de retrouver dans ce livre des moyens concrets d’aider votre enfant à acquérir l’autonomie à la maison pour tout ce qui concerne la propreté.

  • Accompagner un enfant autiste: Guide pour les parents et les intervenants
    Après L’autisme, un jour à la fois, la mère et la psychologue échangent et partagent à nouveau leurs expériences et leurs connaissances afin de donner confiance à l’enfant autiste qui entre dans la société. Accompagner un enfant autiste suggère en effet des interventions comportementales appropriées aux diverses facettes de la vie quotidienne : l’alimentation, le sommeil, l’apprentissage de la propreté, l’anxiété et les habiletés sociales. Bien que la route soit longue pour obtenir un diagnostic d’autisme, le chemin à parcourir ne s’arrête malheureusement pas là. Par la suite, il devient primordial et urgent d’accompagner l’enfant dans les nombreuses sphères de son existence pour que puissent s’accomplir des progrès au quotidien. C’est le but du présent ouvrage.

Articles

Objets

  • Réducteur de WC avec marche-pied
    Je suis d’avis d’éviter les pots, parce que les enfants autistes peuvent très bien apprendre à devenir propre sur le pot, et refuser ensuite d’aller sur les toilettes.
    Mieux vaut utiliser immédiatement les toilettes, quitte à mettre un réducteur de pot au début si votre enfant est petit et risque de glisser dans la cuvette.
    Si vous ne voulez pas utiliser de marche-pied, il en existe de très bien sur Amazon qui n’ont pas cette option.

  • Culottes d’apprentissage
    Certes, ça a la même utilité qu’une couche, puisque cela retient la majeure partie de l’urine et des selles.
    Mais elles ne sont pas faites pour absorber et éviter la gêne, et votre enfant va découvrir ce que c’est que d’être mouillé, et pouvoir trouver ça désagréable.
    Mon conseil serait d’en prendre neuf ou douze, afin d’avoir le temps de laver sans précipitation. Il vaut toujours mieux en avoir en trop que pas assez, un accident est vite arrivé.

  • Lingettes lavables
    Des fois, votre enfant va avoir du mal à s’essuyer avec le papier toilette. Le papier toilette, c’est souvent bof: ça se désagrège, ça n’enlève pas tout.
    Moi, j’utilisais des lingettes lavables, avec un produit doux pour nettoyer les fesses des bébés. Cela peut permettre à votre enfant à apprendre à se nettoyer seul sans trop de difficulté—et il pourra apprécier le fait d’avoir des fesses totalement propres, et non irritées, le temps de passer au nettoyage au papier toilette.
    Les lingettes peuvent ensuite être lavées avec les culottes d’apprentissage, quitte à les laver à 60°C et avec de la javel si nécessaire pour les garder saines.

  • Alèses jetables
    Les alèses de lit en tissu, c’est bien chouette, mais on ne peut pas en acheter cent-soixante. À coup de trois accidents par nuit, et peut-être d’autres accidents aussi dans la journée à d’autres endroits (sur le canapé, par exemple, ou sur le siège de la voiture), ça risque de devenir problématique.
    Ma solution était de commander des alèses jetables, que je plaçais sous les fesses de mes fils quand ils s’installaient quelque part. Un accident nocturne? Pas de souci, la plupart du temps c’est l’alèse jetable qui prenait. Hop, à la poubelle, on en place une nouvelle, et on peut tous se remettre au lit.

Jouets

Et vous, qu’est-ce qui vous a facilité la tâche pour l’apprentissage de la propreté de vos enfants? Partagez votre expérience dans les commentaires. 🙂