Évidemment, comme d’habitude, je dis maman, mais ça s’applique aussi aux papas dans le même cas.

De quoi on en a marre? Qu’est-ce qui nous met en colère, nous frustre, nous donne envie de taper dans le tas?

Un paquet de chose, pour tout vous dire…

  • Quand on nous donne des conseils, alors que la personne n’a pas les données pour réfléchir aux possibilités, à la faisabilité, aux conséquences, et que du coup, ça fait un peu le conseil sorti du paquet de lessive, de par sa qualité et la surprise qu’il provoque chez la maman fatiguée qui en a marre d’argumenter.
  • Quand on parle dans le vide, qu’on ne nous écoute pas, et qu’après on nous accuse de ne pas avoir donné toutes les nouvelles ou dit toutes nos réflexions.
  • Quand on laisse sous-entendre qu’on n’y comprend rien, qu’on est des feignantes, qu’on est bêtes, qu’on s’en fout de nos gosses.
  • Quand on ose nous dire que si on ne veut pas faire x, c’est parce qu’on a honte de notre enfant différent.
  • Quand, par hasard, notre enfant fait un progrès, et que la personne qui était là par hasard se l’approprie, de par sa présence, niant par là même tout le travail effectué en amont.
  • Quand on donne des ordres contradictoires à nos enfants, mettant du même coup notre autorité à la poubelle.
  • Quand les gens croient savoir mais ne savent pas, et du coup nous donnent des conseils complètement farfelus.
  • Quand on se rend compte qu’on est là seulement pour torcher des fesses et faire la vaisselle, et qu’à part ça on n’en a rien à fiche de notre bien-être, de nos pensées, de nos goûts, de notre personnalité.
  • Quand on nous regarde de travers dans la rue parce que notre enfant flappe ou pousse des petits cris, comme si on était des mamans indignes, ou pire, responsable du handicap de notre enfant (de par notre négligence et notre bêtise, voir ci-dessus pour une liste non-exhaustive des festivités).
  • Quand on sent qu’on n’est pas soutenues dans nos décisions, quand on discute nos choix éducatifs.
  • Quand on nous appelle dès que notre enfant demande quelque chose, où dès qu’on ne fait pas quelque chose à la seconde, comme si on allait le laisser sans eau, sans nourriture, ou sale dans sa couche.
  • Quand on a la sale impression que les gens mettent tous les problèmes nouveaux de notre enfant sur notre dos, parce que c’est forcément notre faute, mauvaises mères que nous sommes, s’il a fait une crise à l’école ou si il a souillé ses sous-vêtements.
  • Quand on ne nous laisse pas avoir de la cohérence dans les routines, heures de coucher, en chamboulant tout sur un coup de tête parce que ça fait bien sur le moment.

J’ai malheureusement l’impression que je pourrais continuer comme ça pendant des heures et des heures.

Ces derniers temps, j’en ai marre de me justifier envers tous et pour tout, j’ai envie qu’on me laisse être la maman que je suis et qu’on me fasse confiance au lieu de me mettre des bâtons dans les roues. Et vous, comment ça se passe pour vous?