La vie peut parfois vous jeter à terre. Parfois, ce sont les gens autour de vous qui se chargent de vous mettre à terre (les administrations, la famille, les amis, les gens dans la rue…), et parfois c’est tout juste hors du contrôle de qui que ce soit (maladie, décès…).

La vie peut être une vraie salope. Non contente de vous avoir fait tomber, elle va continuer à vous harceler et vous donner de grands coups de pieds dans les côtes.

Ce n’était pas suffisant que votre enfant soit autiste, il faut aussi que votre quotidien soit fait de combats qui ont ou pas rapport avec le handicap. Vous vous retrouvez à vous battre contre des géants, qui restent imperturbables du haut de leur grande taille et de leur gros égo, et qui vous entendent pas, vous qui êtes si bas.

Quand la vie a décidé que vous alliez en baver, elle ne fait pas les choses à moitié. Je refuse de m’entendre dire ces fameuses citations, comme quoi la vie ne nous donne que les épreuves dont elle sait qu’on peut se relever. Personne ne devrait avoir à subir tant de saloperies, de pourritures qui s’en prennent à nous, de grands indifférents qui nous mettent des bâtons dans les roues parce qu’ils ne se rendent pas compte des conséquences de leurs actions. Quand la vie nous fait un croche-patte, tout devrait être fait pour nous aider à nous relever.

Vous avez dû vous en rendre compte de par mon absence de ces derniers mois, malgré tous les combats que nous souhaitons mener sur Autisme Infantile: la vie ne m’a pas épargnée ces derniers temps. Elle m’a piétinée, elle m’a foulée du pied, poussée dans le caniveau.

Eh bien, vous savez quoi?

La vie n’est pas la plus forte.

La plus forte, c’est moi.

Et mot à mot, pas à pas, étape par étape, je le prouve, et je me relève.

Et vous aussi, vous pouvez le faire. La vie n’aura pas le dernier mot. Vous êtes le maître à bord, pas elle.