Cet article fait suite à Après le diagnostic: les réactions, et fait partie d’une série d’articles consacrés aux difficultés rencontrées après la découverte ou la confirmation de l’autisme de son enfant.

Vous n’avez plus envie de sortir, car voir les enfants de vos amis en pleine santé vous fait trop de mal.

Vous n’avez plus envie de sortir car toute sortie doit être planifiée au maximum pour éviter les crises, les dangers, les difficultés qu’on peut rencontrer quand on a un enfant autiste.

Vous n’avez plus envie d’aller au supermarché parce que les gens vous fixent et vous jugent. L’autisme étant un handicap invisible, ils croient simplement que vous êtes des parents négligents, indignes ou maltraitants quand votre enfant se roule au sol, part en courant, bouscule tout le monde…

Vous n’avez plus envie d’aller faire des réunions en famille parce que vous en avez assez de ceux qui vous disent que votre enfant n’a rien et que vous vous faites des idées, ou ceux qui disent que c’est parce que vous ne vous en êtes pas bien occupés, que vous n’avez pas fait ci ou ça comme il l’entendaient, ou même ceux qui voudraient vous voir plein d’allégresse et vous font culpabiliser de ne pas encore aller mieux.

Vous n’avez plus non plus envie d’aller travailler, parce que vous n’avez pas la tête à supporter les clients insatisfaits, à corriger mille détails pour votre chef tatillon, et que vous n’avez pas envie qu’on vous voie partir en trombe, la larme à l’oeil, chialer vingt minutes seule dans les toilettes à chaque fois que le moral est au plus bas.

Alors vous restez à la maison, vous ne mettez plus le nez dehors. Vous n’invitez plus personne, non plus, parce que quiconque rentre chez vous serait prompt à vous juger: bazar partout, un enfant qui fait n’importe quoi, vous en pyjama qui n’avez pas réussi à vous doucher depuis une semaine. Vous ne répondez plus au téléphone, de peur qu’on vous demande un service.

Avez-vous eu une période de repli? Comment ça s’est passé? En êtes-vous sorti, et si oui, par quel moyen? Partagez dans les commentaires.