Nous souffrons beaucoup ces derniers temps des stéréotypies verbales de Matthieu. Il avait commencé par crier « I T! » à chaque fois qu’il voyait un 1 ou un 7 sur l’horloge du salon: étrangement, le I représente un 1 dans sa tête, et le T un 7.

Depuis environ un mois, il s’est mis à hurler « MAHI » à chaque fois qu’il va regarder par la fenêtre de la salle à manger, ce qui est relativement souvent dans la journée. Je crois que nous avons tout essayé: de comprendre, de faire diversion, d’interdire, d’expliquer… Nous arrivons dans une impasse.

Je lis en ce moment dans le livre de Gloria Laxer et Paul Trehin, Les troubles du comportement associés à l’autisme et autres handicaps mentaux, dont je ne manquerai pas de vous parler quand je l’aurai fini et que je l’aurai analysé, que ces troubles tiennent de « l’accident de parcours de la communication ».

« Si les troubles du comportement ont du sens dans le contexte de l’autisme, ils ne constituent pas, comme on pourrait le croire, un moyen de communication constitué en tant que tel dès l’origine, et destiné à délivrer intentionnellement un message à autrui. Ils représentent plus un accident de parcours de la communication. »
— Préface par Bernadette Rogé pour le livre Les troubles du comportement associés à l’autisme et aux autres handicaps mentaux

Je vous tiendrai au courant des méthodes que je vais mettre en place en suivant les conseils de ce livre, et je vous dirai les succès et échecs. En attendant, avez-vous eu vous aussi à traiter avec les stéréotypies verbales de votre enfant? Avez-vous pu les réduire, et si oui, comment?