Cet article fait partie d’une série sur les troubles du développement sensori-moteur (perturbations sensorielles).

La plupart des informations contenues dans ces articles sont tirées du livre La Personne autiste et le syndrome d’Asperger écrit par Jean-Charles Juhel et Guy Héraut.

L’hyposensibilité olfactive peut provoquer plusieurs comportement chez les enfants autistes:

  • il aime sentir les personnes et les animaux, notamment la transpiration,
  • il aime les odeurs intenses (attention, c’est assez dégoûtant: se lécher les mains, sentir ses doigts après les avoir introduits dans son anus, se fourrer les doigts dans le nez puis dans la bouche),
  • il aime sentir et manger de la nourriture très assaisonnée,
  • il aime sentir les objets qu’il connait, ainsi que les personnes de son entourage.

Personnellement, je ne vois pas d’autre moyen que de l’empêcher de faire ces choses-là (du moins, les plus dégoûtantes).

Impossible d’envisager une quelconque intégration en milieu social si l’enfant ne peut pas s’empêcher de fourrer ses mains dans sa couche, ou de lécher sa morve.

Le mieux est de procéder, je pense, en se fiant à la méthode ABA, qui va permettre de renforcer les comportements positifs et d’effacer petit à petit les comportements inappropriés.

Votre enfant a-t-il une hyposensibilité olfactive? Quels en sont les causes, et quelles en sont les conséquences? Comment le vivez-vous au jour le jour, et comme aidez-vous votre enfant à surmonter ou à s’adapter à ce handicap?