Cet article fait partie d’une série sur les troubles du développement sensori-moteur (perturbations sensorielles).

La plupart des informations contenues dans ces articles sont tirées du livre La Personne autiste et le syndrome d’Asperger écrit par Jean-Charles Juhel et Guy Héraut.

L’hyposensibilité gustative est assez fréquente chez l’enfant autiste. Voici les caractéristiques que l’on peut remarquer chez un enfant ayant une hyposensibilité gustative:

  • il aime toutes les nourritures et mange n’importe quoi, même parfois des substances non comestibles
  • il aime la nourriture très assaisonnée ou épicée
  • il aime mettre des objets dans sa bouche

Matthieu a clairement, pendant longtemps, eu une hyposensibilité gustative sévère. Il n’a jamais eu aucun souci pour manger, il a toujours tout aimé. Il mettait aussi beaucoup les objets à la bouche, heureusement il n’en a jamais avalé parce que j’ai toujours été vigilante de ne rien laisser traîner de suffisamment petit pour être avalé.

Quand il était petit, il n’appellait pas lorsque sa couche était pleine, et je me rappelle encore l’horreur quand je retrouvais son lit à barreau, ses draps et… sa figure, barbouillés de caca. De quoi faire comme la fille dans le film l’exorciste: un jet puissant de vomi rien que d’y penser!

Heureusement, c’est une habitude qu’il a perdue, à force de vigilance et de sévérité de ma part. J’ai réfreiné ses pulsions de tout mettre à la bouche, et j’ai toujours encouragé son enclination à manger de tout quand on est à table.

Votre enfant a-t-il une hyposensibilité gustative? Quels en sont les causes, et quelles en sont les conséquences? Comment le vivez-vous au jour le jour, et comme aidez-vous votre enfant à surmonter ou à s’adapter à ce handicap?