Cet article fait partie d’une série sur les troubles du développement sensori-moteur (perturbations sensorielles).

La plupart des informations contenues dans ces articles sont tirées du livre La Personne autiste et le syndrome d’Asperger écrit par Jean-Charles Juhel et Guy Héraut.

L’hypersensibilité olfactive, lorsqu’elle est présente chez un enfant autiste, peut provoquer ces comportements:

  • il n’aime pas les odeurs en général, et se détourne quand on lui en présente,
  • il fuit les endroits où il risque de rencontrer des odeurs (cuisine, salle de bains, etc.),
  • il détecte des odeurs de très loin (par exemple, une parfumerie dans un grand magasin),
  • il détecte des odeurs que nous-même nous ne détectons pas,
  • il n’aime pas certains aliments à cause de leur odeur,
  • il fuit certaines personnes à cause de leur odeur (parfum).

La difficulté de ce problème est qu’on peut difficilement échapper aux odeurs. Il existe maintenant, en particulier aux États-Unis, des endroits où on doit éviter de se parfumer, d’utiliser des lessives qui sentent fort, etc., pour éviter de déranger les personnes qui ont une hypersensibilité olfactive.

Mais peut-on raisonnablement espérer, ou demander, que tout le monde cesse de cuisiner, se parfumer, etc.? De plus, une odeur gênante pour une personne ne gênera pas forcément une autre, et vice-versa. Difficile de satisfaire tout le monde à ce sujet.

Moi-même, les deux fois où je suis tombée enceinte, j’ai été gênée par les odeurs (les parfums, mais tout particulièrement l’odeur des sapinettes). Mais je suis capable d’en faire abstraction, ce qui n’est pas forcément vrai de nos enfants autistes.

J’ai fait quelques recherches sur le net pour voir si des personnes avaient trouvé un moyen d’améliorer cette hypersensibilité, mais je n’ai pas trouvé de solution. Cela dit, je pense qu’il est possible, comme pour les autres hypersensibilités, de réhabituer l’enfant autiste aux odeurs qui le dérangent, en agissant de manière progressive. Par exemple, s’il n’aime pas une certaine odeur, l’y exposer pendant un temps très court et à faible dose, plusieurs fois par jour, en augmentant au fur et à mesure le temps d’exposition, puis l’intensité de l’odeur.

Votre enfant a-t-il une hypersensibilité olfactive? Quels en sont les causes, et quelles en sont les conséquences? Comment le vivez-vous au jour le jour, et comme aidez-vous votre enfant à surmonter ou à s’adapter à ce handicap?