Matthieu vient de faire 4 ans fin avril. Il va rentrer à l’école en septembre si je peux lui obtenir une AVS. Depuis ses 18 mois, j’essaie de le rendre propre, et j’y suis presque arrivée: il est capable de demander à aller aux toilettes, sa couche reste propre durant la nuit, et si je le mets en slip il n’y a que peu d’accidents (surtout si je lui rappelle de passer aux toilettes).

Ceci dit (et que les âmes sensibles passent leur chemin), il ne fait pas ses selles aux toilettes. J’hésite entre penser qu’il n’a pas compris qu’il faut les faire là-bas, et penser qu’il le fait sciemment pour une raison qui m’est inconnue. Pourtant, je lui rappelle chaque jour, à chaque selle, qu’il faut faire aux toilettes.

Lorsque je le surprends en train de pousser, si je l’attrape et que je le mets sur les toilettes, il se retient. Si je l’y mets aux heures où il fait habituellement, il se retient. Si je le laisse en slip toute la journée, il se souille et j’en retrouve partout.

Les options que j’ai lu sur le net ne me plaisent pas:

  • le laisser en slip et ramasser, tant pis, jusqu’à ce qu’il comprenne—j’ai l’âme guerrière mais pas à ce point! Je n’arriverai pas à passer des mois à nettoyer du caca sur les meubles, draps, sols, etc.
  • le coincer aux toilettes pendant deux ou trois jours en lui faisant manger des choses qui facilitent le transit—je trouve ça plutôt barbare, et j’ai pas franchement envie de passer nos journées ainsi.

Notre pédopsychiatre me dit de ne pas focaliser là-dessus, que ça va finir par se régler tout seul. J’ai l’impression qu’il y a quand même quelque chose à faire – mais quoi?

Je m’adresse à vous qui avez réussi à rendre votre enfant autiste propre, ou qui comme moi n’y arrivez pas. Échangeons nos expériences, nos idées, et essayons de trouver un moyen de réussir pour notre santé mentale et le bien de nos enfants.

Mise à jour du 27 août 2012

Matthieu est maintenant propre depuis longtemps!

J’ai compilé tous les trucs et astuces dans un livre: Autisme et autonomie à la maison: La propreté—essayez, vous pouvez y arriver vous aussi!