J’ai beaucoup de mal à faire comprendre à Matthieu que, parfois, je ne m’adresse pas à lui—en particulier quand je hausse la voix. Si son frère fait une bêtise et que je le gronde, ou si on élève la voix au téléphone face à un démarcheur un peu trop insistant, il se met à crier comme si c’était lui qui était mis en cause.

Je prends du temps à chaque fois pour lui expliquer que je ne le grondais pas, ce qui s’est passé, pourquoi j’ai crié, et que lorsque je ne le regarde pas et que je ne dis pas son prénom ça veut dire que ce n’est pas à lui que je m’adresse. Mais pour l’instant, rien n’y fait, il se croit grondé à chaque fois.

En même temps, il n’aime pas les cris: si son frère pleure, par exemple, il devient nerveux et cherche à faire cesser la source des cris. Je ne sais pas si c’est lié.

Il n’y a pas que lorsque je gronde qu’il ne comprend pas que je ne m’adresse pas à lui: si je demande à son frère de ranger quelque chose, par exemple, il va penser que je lui demande de ranger à lui.

Est-ce que vous avez (ou avez eu) le même problème avec votre enfant autiste? Est-ce que vous avez trouvé une solution? Échangeons nos expériences, nos idées, et essayons de trouver un moyen de réussir pour notre santé mentale et le bien-être de nos enfants.